Whoami IN STORIES
Maxime et la sauce automate

Maxime a 30 ans, il est gaucher, dyslexique et ne parle pas le japonais.

Il a activé la fonction adaptative cryptée de Whoami.

Et justement, il fait la queue devant un automate dans une grande gare de Tokyo. Lorsqu’arrive son tour, le menu de l’automate passe en français, le clavier se configure pour gaucher et tous ses choix sont confirmés par synthèse vocale.

L’environnement qui s’adapte à ce que vous êtes sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Lucie et la voiture buissonière

Lucie a 45 ans, est agoraphobe et n’aime pas les mauvaises nouvelles. Elle préfère contempler la nature et méditer.

En louant une voiture électrique pour rendre visite à son frère dans le sud de la France, elle a activé la fonction adaptative cryptée de Whoami.

Dès qu’elle démarre, le véhicule lui propose un itinéraire évitant zones urbaines et autoroutes et suggère un détour pour profiter d’un point de vue remarquable. La programmation musicale qui l’accompagne privilégie l’ambiance relaxante. 

La machine qui prend soin de vous sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Véronique a trouvé Savoie

Véronique est cadre. Elle a 55 ans et passe ses vacances en Savoie. Elle aimerait bien « donner du sens » à ses dernières années d’activité mais sans perdre trop d’avantages, elle songe donc à la mobilité interne.

Dans l’onglet « Professionnel » de Whoami, elle lance une recherche « par affinités » sur l’ensemble des entités du groupe où elle travaille – la DRH a bien fait son boulot : siège, directions régionales, filiales, succursales et départements ont tous leur profil.

Bingo ! Elle matche à 97 % avec un poste de formatrice dans une structure solidaire qu’elle ne connaissait pas, située près de Chambéry.

La recherche d’emploi qui intègre vos envies sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Claude forge un organigramme en or

Claude a 47 ans et s’arrache les cheveux. La croissance de sa PME est telle qu’il a dû doubler ses effectifs en 3 ans… et ça ne fonctionne pas. Pourtant, pris individuellement, ses collaborateurs sont compétents.

Un ami artisan lui conseille d’utiliser Whoami pour analyser les relations entre ses employés, avec leur accord.

Le résultat ? Claude a le temps de diriger son entreprise depuis qu’il laisse la gestion des chantiers à Hatem, son nouveau contremaître. Bernard, l’ancien contremaître, a rejoint Carole comme technico-commercial et les deux se complètent à merveille.

L’organigramme qui vous donne le bon rôle sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Christiane traverse les yeux fermés

Christiane a 52 ans. Aveugle de naissance, elle aime partir en vacances en Europe centrale. Après une visite guidée du vieux Prague, elle décide d’aller se poser dans un café.

Sur le trajet, elle active grâce à la reconnaissance vocale la fonction adaptative cryptée de Whoami. Arrivée à une grande intersection, son application détecte la présence de modules sonores sur les feux piétons.

Christine autorise la traduction en français des instructions de circulation. Elle sait alors exactement quand s’arrêter et traverser, sans avoir besoin d’apprendre par cœur comment se dit « Vous avez cinq secondes » en tchèque.

Le mobilier urbain qui adopte vos préférences linguistiques sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Ousmane en prend pour son grade

Ousmane a 26 ans et est passionné par les RPG nippons. Il vient tout juste d’installer le nouveau MMORPG d’une célèbre licence. Il demande à ce que son compte soit couplé avec l’onglet « Loisirs » de Whoami.

Son mage blanc créé, il commence à arpenter les alentours de sa ville de départ. Ses premières quêtes sont plus difficiles que celles de ses amis. Les monstres adoptent des stratégies poussées, demandant davantage de réflexion et de connaissances. Il se rend également compte que les PNJ n’arrêtent pas de se payer sa tronche.

Ce joueur chevronné vit immédiatement une aventure à la hauteur de ses attentes, dans laquelle son désir de progression ardue et son humour de troll sont valorisés.

Le jeu vidéo qui s’adapte à votre niveau, vos envies et votre caractère sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.

Rayan n’est pas comme sa sœur

Rayan a 10 ans. C’est un enfant futé, téméraire et hyperactif, capable d’inventer chaque jour, et en toute innocence, mille façons de faire perdre sommeil et appétit à ses parents. La dernière fois, c’était avec un projet de tyrolienne « comme dans Die Hard ».

Sa sœur Soraya, 8 ans, est au contraire discrète et réservée.

A Noël, pour ne pas faire de jaloux, leurs parents ont offert à chacun le même modèle de robot équipé de la technologie Whoami.

Celui de Soraya l’encourage et la pousse à s’affirmer, alors que celui de Rayan privilégie des occupations apaisantes et contemplatives.

Les enfants ont évidemment tenté de se les échanger mais les petites machines sont vite devenues dépressives et maussades. Par compassion, chacun a repris le sien.

Le jouet qui tient compte de la personnalité de l’enfant sans rien en dévoiler, c’est possible avec Whoami.

Maï-Lan détonne en Lettonie

Maï-Lan a 35 ans et est végétalienne. Elle décide d’aller au restaurant après une conférence organisée pour son travail à Rezekne, une petite ville de Lettonie.

Arrivée à table, elle ne comprend rien à la carte. La traduction approximative sur internet ne la rassure pas plus. Elle décide de faire appel à la fonction « Aide / Alimentation » de Whoami.

Whoami lui conseille alors une spécialité adaptée à son régime et à son intérêt pour le sucré-salé.

Maï-Lan est agréablement surprise et se régale. Elle quitte l’établissement sur un « paldies » (« merci ») sincère.

La gastronomie qui comble vos goûts sans rien dévoiler de vous, c’est possible avec Whoami.